L’AFP veut consolider ses multiples applications de traçage sur une plateforme universelle

La police fédérale australienne (AFP) cherche à consolider ses multiples applications informatiques de suivi en une seule solution de gestion, qui servirait de plate-forme de suivi universelle (UTP) pour l’agence alors que certains systèmes arrivent en fin de vie.

Certaines des activités de suivi que l’AFP effectuent à l’aide de ces plates-formes comprennent la détermination ou la surveillance de l’emplacement d’une personne qu’elles identifient comme une « cible », et la détermination ou la surveillance de l’emplacement des forces amies, y compris le personnel de l’AFP, les agences partenaires et les actifs. ils contrôlent et protègent.

Dans un appel d’offres (RFT), l’AFP a déclaré que la solution de gestion unique remplacerait les multiples applications utilisées par l’agence, y compris les systèmes de développement commerciaux et internes, qui ne peuvent actuellement prendre en charge que les appareils qui se connectent. au réseau 3G en déclin.

“L’AFP ne dispose pas actuellement d’UTP consolidé mais gère la commande et le contrôle de divers dispositifs de localisation à l’aide de logiciels spécifiques associés au type de dispositif”, a-t-il précisé.

“L’approche planifiée de l’AFP permet une consolidation de la commande et du contrôle des divers appareils des fournisseurs dans une plate-forme centrale permettant une gestion facile des divers appareils tout en permettant aux utilisateurs de visualiser les informations des appareils sur l’interface utilisateur (interface utilisateur).”

De plus, les systèmes actuels fonctionnent en silos et ne peuvent pas se connecter à son interface de visualisation commune, a déclaré l’AFP.

“Cela réduit la capacité de partager les informations de suivi avec les membres opérationnels tels que les enquêteurs. Le personnel d’assistance technique de l’AFP est également incapable de fournir une assistance au niveau de l’entreprise aux systèmes de suivi hébergés sur des serveurs et des ordinateurs portables autonomes”, a-t-il déclaré.

Dans le cadre de la refonte, l’AFP a déclaré que la nouvelle solution devrait être capable de prendre en charge les appareils compatibles 5G ; afficher les données de suivi des dispositifs de suivi et des sources de données de localisation en temps réel sur le bureau et le mobile ; et permettre aux utilisateurs autorisés, y compris les enquêteurs, les équipes de surveillance et les administrateurs techniques, de visualiser et de gérer les données historiques à des « fins de preuve ».

La solution devrait également inclure une application mobile pouvant être installée sur un téléphone mobile AFP via la plate-forme de gestion des appareils mobiles AFP Citrix Endpoint, a ajouté l’AFP.

Il s’attend également à ce que la nouvelle plate-forme soit conçue de sorte qu’elle puisse être utilisée comme un ” pipeline d’ingestion commun ” pour suivre l’intégration des données dans la future installation de surveillance des forces de l’ordre de l’AFP (NG-LEMF). L’installation sera utilisée pour “faciliter la visualisation des données de suivi des appareils sur une plate-forme consolidée quel que soit le type d’appareil”, a déclaré l’AFP.

De plus, la nouvelle solution, a ajouté l’AFP, devrait aider à consolider les fonctionnalités de commande et de contrôle pour plusieurs dispositifs de suivi, y compris les dispositifs de suivi dédiés et les composants de suivi d’autres appareils, tels que les appareils IoT comme l’audio, les caméras et les smartphones.

L’AFP s’attend à ce que la nouvelle plate-forme soit opérationnelle d’ici le 30 juin 2022. La durée du contrat initial sera de trois ans, avec la possibilité de prolonger le contrat jusqu’à deux autres périodes de trois ans chacune.

Les soumissions pour le RFT sont ouvertes jusqu’au 25 août 2021.

Couverture connexe

Related Site :
ridesmartsedan.com
developershandbook.com
santarosaconcafestival.com
adunblock.com
69facesofrock.com